ABUS FINANCIERS ENVERS LES AÎNÉS

 Dans Assurances, Placements

couple âgé

ABUS FINANCIERS ENVERS LES AÎNÉS – COMMENT LES ÉVITER?

Dans un reportage au téléjournal de Radio-Canada du mardi 28 novembre 2017 http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1070010/appels-denoncer-maltraitance-aines-ligne-aaa-abus-financiere-revenus, Davide Gentile raconte (en 4 minutes) le cas d’un homme de 94 ans. M. Domenico di Sante, souffrant d’Alzheimer, qui était placé en foyer. Il aurait été victime (la cause est devant le tribunal civil) d’abus financier de la part d’un couple de préposés aux bénéficiaires.

Quoiqu’il en soit, monsieur di Sante est maintenant sous la protection du Curateur public http://www.curateur.gouv.qc.ca/cura/fr/index.html. La protection n’est pas simple, mais si c’était trop simple, il n’y aurait pas de protection. Un conseil de tutelle se réunit pour nommer une ou des personne(s) tuteur(s) ou curateur(s) de la personne inapte. Cette ou ces personne(s) a(ont) des tâches à remplir dont s’occuper des finances et elle(s) a(ont) un rapport annuel à produire au Curateur public.

Il serait bien de prévoir vous-même, dans votre mandat de protection et si vous voulez éviter les complexités auxquelles les règles du Curateur public peuvent mener, qui vous voudriez avoir comme mandataire(s).

  1. Assurez-vous qu’il(s) ai(en)t la compétence, la disponibilité et la volonté de le faire. Sinon, il est possible de confier cette tâche à une société de fiducie, mais c’est loin d’être gratuit.
  2. Vérifiez leur intérêt sur une base régulière afin d’en changer au besoin, puisque bien des choses peuvent changer entre le moment de rédiger votre mandat et celui de le mettre en vigueur.

Pour vous blinder doublement, en plus de votre mandat, vous pourriez acheter une rente viagère. Mais j’ai une bonne et une mauvaise nouvelles. La bonne : la compagnie d’assurance va vous verser un montant, chaque mois disons, pour toute votre vie. La mauvaise : ça va vous coûter cher. Mais si vous vous faites frauder ou voler, ça coûte encore plus cher. Le prix est fonction de ce qu’on vous offre : un versement mensuel garanti à vie. Pour y arriver, la compagnie d’assurance place l’argent que vous lui cédez de façon sécuritaire. Actuellement, les placements en obligations ne rapportent pas beaucoup et les prévisions à long terme continuent dans ce sens. Donc, comme les rendements sont faibles, ça prend un plus gros capital pour assurer les paiements.

Si vous vivez plus longtemps que la moyenne, c’est quand même une moins mauvaise nouvelle. Si vous décédez rapidement, ça va vous avoir coûté cher et rien n’ira à vos héritiers, à moins d’avoir prévu un nombre minimum de paiements, un privilège pour lequel vous aurez dû payer. Mais, si vous avez les moyens, la rente reste une option intéressante à cause de la certitude des versements.

Il y a aussi d’autres options intéressantes, avec versement stable garanti à partir du moment de votre retraite, à condition de ne faire aucune ponction directement vous-même, et pour lesquelles votre mandataire doit être fiable, vu qu’il aura le pouvoir d’effectuer de tels retraits du compte. Certaines offrent même une bonification sur les sommes accumulées, les années où vous n’effectuez pas de retrait. Cette bonification ne s’applique qu’à partir du moment où vous commencez à recevoir des paiements réguliers. Autrement dit, si vous avez accumulé 250000$, mais que vous retirez 50000$, la bonification ne vaudra que pour les 200000$ restants. Plusieurs compagnies en offrent, par exemple :

Voilà les meilleures options pour vous éviter d’être victime d’abus financiers quand vous ne pourrez plus vous occuper de vos finances.

  1. Agissez tôt.
  2. Choississez le véhicule de versement des paiements en fonction de
    1. la sécurité désirée et
    2. du coût que vous voulez y consentir vs les paiements à recevoir.

Contactez-moi pour vous aider à clarifier ces éléments et à trouver le(s) produit(s) financier(s) le(s) plus approprié(s).

Billets recommandés

Laissez un commentaire