AUTO : CONSERVER? ACHETER? LOUER?

 Dans Consommation

 

Mercedes B 250

Cette semaine, j’ai rencontré deux clients qui m’ont dit avoir été approchés par le concessionnaire pour changer d’auto. Leur contrat de location arrive à échéance et on veut leur « faire une offre qu’ils ne pourront refuser ». Premier dilemme : je conserve ou je change mon auto, ma fourgonnette ou ma camionnette? Deuxième dilemme, si je change : j’achète ou loue ma nouvelle auto, …?

Premier dilemme : changer ou conserver? Avec une publicité très présente et attrayante, on veut clairement vous inciter à changer. Je ne sais pas quelle part du prix de votre nouvelle auto a été consacrée à vous amener à prendre cette décision, mais je dirais que c’est important. J’ai aussi constaté que si je vais chez le concessionnaire, pour entretien ou changement des pneus ou toute autre raison, on veut me faire une offre : « Votre auto est très bien entretenue, nous avons une grande demande pour ce type de véhicule, etc… ». Ils sont très au courant et ils ont besoin de véhicules pour leur commerce le plus lucratif, celui des autos usagées.  D’autant plus que, plus vous avez l’air mordu pour une marque et un modèle précis, moins le prix qu’on vous fera pour votre véhicule sera élevé. Si vous voulez changer, testez le marché et tentez de vendre par vous-même.

Mais vous avez aussi l’option de conserver votre véhicule actuel. J’arrive à 5 ans, mon auto est payée depuis un an et je touche les 100000 km. Je n’ai eu aucun problème mécanique. L’entretien de 100000km vient d’être fait, j’ai des pneus neufs autant pout l’hiver que pour l’été. Trouvez-moi donc une seule bonne raison de changer. Oui, j’aime les autos et je suis attiré par de nombreux modèles, mais, cette fois, je garde ma bonne vieille B-250.

Deuxième dilemme, si je décide de changer, est-ce que je loue ou si j’achète (sous-question : une neuve ou une auto usagée)? J’ai une réponse dure de deux sources : Dennis DesRosiers, le grand spécialiste au Canada http://auto.lapresse.ca/conseils/consommation/201203/04/01-4502311-louer-ou-acheter-le-cout-est-bien-different.php

et Conseiller.ca http://www.conseiller.ca/nouvelles/ces-erreurs-financieres-qui-peuvent-couter-cher-67215?utm_source=Twitter&utm_medium=social&utm_campaign=nouvelles disent d’acheter et de payer comptant.

Les constructeurs et les concessionnaires vous offrent les deux, mais préfèrent louer. Pourquoi? Comme beaucoup de gens n’ont pas les liquidités pour payer comptant, on a commencé à vous financer. Au début, la durée des baux pour les voitures américaines, étaient de 2 ou 3 ans. En fait, vous ne payiez que pour l’utilisation sur cette période. Ça revenait bien moins cher que de payer tout le montant de l’auto, vu qu’il y avait une valeur résiduelle que paierait son prochain utilisateur. Puis, comme le prix des autos grimpait, le montant des paiements devait suivre et pour éviter cette difficulté, on a étiré la location à … plus de 7 ans. Pire, comme le paiement mensuel est encore trop élevé pour certains, on a donné le prix aux deux semaines, maintenant aux semaines et dans quelque temps, à la journée ou, pourquoi pas, à l’heure.

Est-ce que l’auto sera moins chère? Non. Aurez-vous davantage les moyens de vous la payer? Pas plus. La vraie question est là : avez-vous les moyens de vous payer une auto? Et, si oui, laquelle? Je n’ai jamais autant vu de marques de luxe dans nos rues. Même moi, j’ai une Mercedes-Benz. Le bas de gamme, je vous le concède, mais une Mercedes quand même.

Finalement, vous optez pour une location (plus petit paiement), de sept ans (plus petit paiement) et, au bout de 5 ans, disons, l’auto n’est plus sous garantie, mais nécessite des réparations majeures. Pas de problème. On la reprend et on vous en propose une nouvelle en refinançant le tout. Vous commencez à être dans la m… sérieusement. Ça sent le surendettement.

Mieux vaut régler le problème en avant. Comme dirait Pierre-Yves McSween : En as-tu vraiment besoin? Il y a des alternatives :

  • le transport en commun
  • le covoiturage
  • l’autopartage (Communauto)
  • la location occasionnelle.

Si la réponse est quand même « oui », il faut budgéter. Selon diverses sources, vous ne devriez pas consacrer plus de 15% (mais ce n’est pas obligé d’être 15%) à vos dépenses de transport. Cela comprend le prix de l’auto (et son financement), tout ce qu’on trouve ci-haut plus

  • l’essence
  • l’entretien mécanique et esthétique
  • les pneus, le liquide lave-glaces, les essuie-glaces
  • les stationnements
  • les contraventions
  • les assurances
  • les permis et l’immatriculation.

Si ça vous coûte davantage, vous êtes mieux d’avoir une excellente justification. Sinon, vous devriez changer pour un véhicule moins coûteux (moins neuf, moins gros, moins luxueux, moins gourmand, plus fiable…).

J’ai offert à un de mes deux clients dont je parlais à faire des calculs avec lui pour voir s’il serait préférable de conserver sa voiture, d’en louer une nouvelle ou d’acheter une.

Votre conseiller sert aussi à ça. Parce que l’argent qu’il peut vous faire épargner, c’est de l’argent qui peut servir à améliorer votre coussin d’urgence, la préparation de votre retraite, le financement des études des enfants, votre protection d’assurance vie, invalidité, maladies graves, toutes choses dont il bénéficiera lui aussi. Contactez-moi.

 

Billets recommandés

Laissez un commentaire