COVID ET CRISE DES FINANCES PERSONNELLES

 Dans Non classé

 

Je viens de lire un article sur les ravages de la Covid sur les finances personnelles aux États-Unis. Je n’ai rien lu de semblable sur la situation ici, sauf quelques bribes que voici :

  • Selon un sondage Angus Reid, 1 Canadien sur 5 estime que ses finances sont en mauvaise ou terrible situation : 20%.
  • Les 2/3 ont reporté de gros achats et 56% pour au moins 12 mois.
  • 30% disent avoir perdu du travail à cause de la crise et sont 3 fois plus nombreux à avoir des difficultés que ceux qui n’ont pas perdu leur emploi.
  • C’est encore pire chez les jeunes.

 

LE CONSTAT AUX USA (est-ce si différent ici?)

On peut acheter presque n’importe quoi de chez soi. Et on le fait, ce qui normalise une consommation excessive. L’Américain moyen dépenserait 18000$ (US, bien sûr) en biens non essentiels (voyez une liste et les montants mensuels). Alors que le revenu personnel disponible a baissé de 4,9%, les dépenses personnelles, elles, ont augmenté de 8,2%.

En conséquence, les Américains ont moins à dépenser parce qu’ils économisent moins. Et sur un plan collectif, ça les laisse très vulnérables à une crise économique entraînant des licenciements, comme dans le cas de la Covid.

 

UNE SOLUTION (pour le long terme; ici aussi)

« Le meilleur moyen de réduire ce problème, selon l’auteur, serait de rendre obligatoire un cours de finances personnelles, au secondaire et au collégial. L’éducation est le meilleur moyen d’équiper les gens avec la prévoyance nécessaire pour prendre de saines décisions financières. Les jeunes doivent en apprendre à propos des hypothèques, les emprunts, les assurances, les taxes et impôts ou tout simplement, comment vivre selon ses moyens. »

Selon Billy J. Hensley, Ph.D., président and directeur-général du National Endowment for Financial Education, « la littératie financière ne peut prédire ou régler une crise, mais l’éducation financière va jouer un rôle clé dans la récupération économique de notre pays ».

Si la crise de la Covid nous rappelle que les Américains n’ont pas assez épargné, le manque d’éducation en finances personnelles y est pour beaucoup. Et ça se reproduira si aucune action préventive, sous forme de cours, n’est prise. 59% des Américains vivent d’une paie à l’autre et 20% n’ont pas une cenne de côté pour leur retraite.

25% des Américains avec un revenu supérieur à 100000$/an n’ont, pour ainsi dire, aucune épargne. 6700000 ménages risquent de faire face à une éviction quand l’aide gouvernementale spéciale cessera à la fin de juillet. Ce serait du jamais vu dans l’histoire des USA. Et quels sont les états où la situation serait la plus grave? La Californie, New-York, la Floride, la Géorgie et le Texas. Il se trouve qu’aucun d’eux n’offre de programme de finances personnelles autonome dans ses high schools.

 

CONCLUSION

J’ai enseigné pendant une quinzaine d’années le cours d’éducation économique en secondaire 5. Il y avait beaucoup de choses dans ce programme, mais j’ai cherché à équiper les jeunes, entre autres sur les sujets mentionnés au premier paragraphe de SOLUTION. Plusieurs élèves m’ont témoigné que mon cours leur avait été utile.

Depuis, le ministère a révisé les programmes. Le cours d’univers social en couvre une partie et devrait en voir plus, à mon avis. Évidemment, le ministère doit tâcher de satisfaire au mieux les besoins des élèves et les demandes des groupes de pression. J’ai offert mes services pour aller rencontrer les élèves et couvrir les sujets que les professeurs voudraient me voir aborder. Les questions ont été nombreuses et je suis toujours disponible.

 

450 774 4584

poitras@cgocable.ca

 

Billets recommandés

Laissez un commentaire