FONDS VERTS OU ESG?

 Dans Placements

 

Au moment d’écrire ce billet, nous nageons en pleine semaine du climat. Greta Thunberg était à Montréal appuyé par une marche comptant des centaines de milliers de personnes, à Montréal, et des millers d’autres au Québec. Pouvons-nous nous contenter de simplement sauver la planète, ce qui n’est quand même pas rien? En finance, on peut aller plus loin avec l’ESG, soit de l’investissement qui tient compte de l’Environnement, des considérations Sociales et de la Gouvernance des entreprises.

En février 2015, je publiais un billet sur le sujet http://lebloguefinancier.com/les-fonds-ethiques/. Le nombre de fonds à considérer était faible. Depuis, Morningstar.ca a ajouté le critère de durabilité. Parmi les fonds de compagnies que je suis autorisés à vendre et disponibles pour vente à commission, j’ai considéré les fonds 4 étoiles (principalement rendement) et 4 globes (ESG). Des 193 fonds au total, 163 en font partie, parmi lesquels plusieurs doublons. Donc, le choix augmente, mais pas assez rapidement, puisque la liste de fonds suivis par Morningstar.ca dépasse les 23000, et que seuls 780, soit près de 3,3%, affichent 4 étoiles et 4 globes.

J’ai quelques clients intéressés par les fonds ESG, mais, en 2015, je considérais le choix limité et peu intéressant dans l’ensemble. C’est moins le cas maintenant et, comme l’archevêque de Canterbury, je vais faire pression sur les compagnies de fonds https://www.theguardian.com/uk-news/2019/aug/27/justin-welby-investors-must-pressure-firms-act-climate-crisis?utm_term=Autofeed&CMP=twt_gu&utm_medium=&utm_source=Twitter#Echobox=1566940896. Je vais faire de même sur les réseaux sociaux pour les interpeller publiquement.

Mais, le mouvement semble amorcé et des institutions de chez nous sont entrées dans la danse : la Caisse de dépôt https://www.ledevoir.com/economie/563271/la-caisse-de-depot-s-engage-a-avoir-un-portefeuille-carboneutre-en-2050, Desjardins et la Banque Nationale https://www.ledevoir.com/economie/563270/des-banques-promettent-des-efforts-pour-verdir-la-finance. Même des géants agroalimentaires disent s’y mettre, dont Barry Callebaut présente à St-Hyacinthe https://www.ledevoir.com/economie/563258/des-geants-de-l-agroalimentaire-promettent-de-proteger-la-biodiversite.

Les gens sont de plus en plus intéressés par les investissements ESG https://www.finance-investissement.com/edition-papier/focus-sur-lindustrie-des-fcp/des-options-pour-les-clients-socialement-engages/?utm_source=newsletter&utm_medium=nl&utm_content=financeetinvestissement&utm_campaign=INT-FR-Infolettre-quotidienne&languageId=fr_CA&oft_id=11290763&oft_k=6h6zblsl&oft_lk=67V0Vd&oft_d=637052232121800000&fpid=53043&m32_fp_id=9pBcPi&ctx=newsletter&m32_fp_ctx=DI_MASTER_Relational. Les conseillers, les firmes de gestion et les « fabricants » de fonds communs de placement (FCP), de fonds distincts et de fonds négociés en bourse (FNB) vont devoir s’y mettre de plus en plus.

Sous la pression de la demande qui va faire augmenter le prix des actions ESG plus vite que celui des autres, toutes les entreprises vont devoir s’y mettre. Les dirigeants dont la rémunération est souvent basée sur la performance en bourse vont trouver les moyens de rendre leurs entreprises de plus en plus conformes aux critères ESG.

Pour y participer, que votre intérêt soit purement financier ou que vous y trouviez aussi un bénéfice pour la planète et la société, vous me contactez.

 

Billets recommandés

Laissez un commentaire