LA CRISE A CO VIDÉ VOS POCHES?

 Dans Non classé

 

La crise de la COVID-19 nous frappe depuis plus de 3 mois maintenant. Quels effets a-t-elle eus sur vos finances jusqu’à maintenant? Quels effets aura-t-elle à plus long terme, si on peut vous croire?

 

JUSQU’À MAINTENANT

Sans surprise, les plus pauvres souffrent plus que les plus riches. Les 20% les plus pauvres n’ont pas assez d’épargne pour couvrir 3 mois de dépenses (vous vous rappelez, le minimum du coussin de sécurité). Les Canadiens sont en mauvaise compagnie avec les Australiens, Finlandais, Allemands, Italiens, le Royaume-Uni et les États-Unis. Français et Coréens en ont pour 12 mois et les Japonais pour 20 mois.

Ensuite, les 20% du milieu, souffrent plus que les 20% sous eux parce que, comme ils ont plus de moyens, ils se sont aussi plus endettés (entre autres pour l’hypothèque), ont donc plus de remboursements à faire, manquent plus de liquidités.

Et les 20% les plus riches? Aux USA, ils peuvent couvrir 100 ans de dépenses avec leurs épargnes. Nos « pauvres » Canadiens n’en ont que pour 40 ans.

En moyenne, au Canada, les gens peuvent couvrir 3 ans de dépenses avec leurs épargnes. Mais, si vous enlevez ce qu’ils doivent, ça tomberait à 2 ans.

Faites donc l’exercice. Calculez vos épargnes : comptes d’épargne + autres placements relativement liquides. Calculez vos dépenses mensuelles (tout le monde a son budget à portée de main?). Divisez vos épargnes par vos dépenses mensuelles. Le résultat est le nombre de mois de difficultés auxquelles vous pourriez résister.

 

ET L’AVENIR?

Ça fait des années que moi et d’autres vous disons d’épargner plus, sans tout le succès souhaitable. Tout d’un coup, la vie parle plus fort, plus vite et plus clairement que tous nos enseignements, conseils et exhortations.

Même si l’endettement moyen des Canadiens est passé à 176,9% de leur revenu disponible, en raison des mauvaises habitudes passées, on voit des signes encourageants.

Depuis le début de la crise, plusieurs ont commencé à épargner davantage. C’est en effet difficile de dépenser quand on est confiné et que l’économie est à l’arrêt. C’est le cas de 85% des gens. 59% ont reporté ou annulé des projets de construction, rénovations, vacances, etc.. Pour les vacances, par exemple, 27% les ont annulés et ont décidé de consacrer cet argent à l’épargne ou au remboursement des dettes. Pour ceux qui ont décidé de rembourser leurs dettes et qui ont, disons, peu d’expérience en la matière, j’ai écrit plusieurs billets sur le sujet dont celui-ci.

 

CONCLUSION

Vous seriez 25% à vouloir épargner plus. Excellent.

Vous voulez en apprendre davantage. Allez sur mon site. En haut, cliquez sur BLOGUE. Par la suite, ou vous entrez un sujet (budget, par exemple, ou dette, etc,) dans la boîte RECHERCHE ou vous cliquez sur épargne ou placements dans la section CATÉGORIES.

Mieux encore, faites affaire avec un bon conseiller, autonome si possible. Il répondra à vos questions, examinera votre situation, vous aidera à clarifier vos objectifs et vos horizons temporels, définir votre profil d’investisseur. Il vous aidera à établir votre plan.

Par la suite, il vous guidera dans le choix des outils qui vous conviendront le mieux. Il vous suivra, fera les mises à jour et répondra à vos questions, vous encouragera.

450 774 4584

poitras@cgocable.ca

Billets recommandés

Laissez un commentaire