LA TOLÉRANCE AU RISQUE

 Dans Placements

Dernièrement, avant de rencontrer un client, je lui ai proposé notre questionnaire de tolérance au risque. Je ne suis pas son seul conseiller; ses CÉLI sont ailleurs alors que ses épargnes non enregistrées sont avec moi.

Ses tolérances au risque sont différentes selon le type de placement. Lui qui était à 100% en actions, à cause de son horizon temporel réduit à 3 ans maximum (1 à 3 ans), devrait désormais avoir la plus grande partie de son placement non enregistré en revenu fixe. Est-ce que ça change quelque chose?

Bien sûr, au lieu d’avoir un objectif de croissance uniquement, l’objectif principal devient la préservation du capital avec, accessoirement, de la croissance.

Je vous mets, ci-dessous, deux tableaux. Le premier vous montre comment j’ai construit les six portefeuilles et les noms des fonds utilisés pour obtenir le deuxième tableau. J’aurais aimé mettre un graphique dans le deuxième tableau; j’ai constaté que la version plus récente d’Excel est moins performante et moins exacte que la version plus ancienne que j’avais, du moins pour mes besoins limités.

 

 

Le deuxième tableau vous donne les rendements de 5 ans des portefeuilles et leurs écarts types (qu’on appelle souvent « indice de volatilité » et même, exagérément, « niveau de risque »). Comme l’écart-type ne tient pas compte du fait que ces variations soient à la hausse ou à la baisse, nous avons aussi des ratios de capture, à la hausse et à la baisse. Vous comprendrez qu’avec un objectif de préservation du capital je m’attarde particulièrement au ratio de capture à la baisse (un ratio de 50% voudrait dire que le fonds ou le portefeuille n’a baissé, dans une période de recul, que la moitié de la chute de son indice de référence; par exemple, si l’indice a reculé de 10%, le fonds ou le portefeuille n’aurait reculé que de 5%). Mais vous serez peut-être surpris que j’agisse de même si votre objectif est un objectif de croissance. Je sacrifierai même un peu de rendement pour protéger, autant que possible, la valeur de vos avoirs. On ne sait jamais quand vous pourriez en avoir besoin.

 

 

Chaque cas étant unique et la situation étant en constante évolution, il me fera plaisir de voir ou revoir vos investissements. Contactez-moi.

 

Billets recommandés

Laissez un commentaire