LES RENDEMENTS PAR FAMILLES DE FONDS COMMUNS DE PLACEMENT

 Dans Placements

 

Il y a 3 ans, j’avais sorti un tableau sur les rendements des principales familles de fonds communs de placement http://lebloguefinancier.com/tout-est-plus-vert-ici/.

Cette année, Investment Executive remets ça dans un tableau qui prend sa source chez Morningstar Canada, encore.

 

 

J’ai ajouté quelques informations.

  • Du côté de l’actif dans les deux premiers quartiles, j’ai mis en gras les compagnies pour qui c’est le cas pour les 3 années. Il n’y en a que 4 sur 23.
  • Du côté de l’actif sous gestion, il n’y en a que 7 qui ont augmenté.

Le total de l’actif sous gestion a diminué. On peut y voir deux causes. Dans certains cas, les mauvais rendements pourraient expliquer une partie de la baisse; plusieurs indices ont d’ailleurs terminé 2018 en baisse. La cause importante, à mon avis, est la migration des avoirs vers les FNB (fonds négociés en bourse) qui peuvent prendre une partie des sommes déjà investies dans les FCP (fonds communs de placement), mais qui prennent surtout la part du lion des nouveaux investissements.

J’ai rencontré cette semaine mon représentant des fonds BMO (je ne vends actuellement pas leurs fonds, mais j’écoute toujours ce qu’on a à me dire). BMO est un des gros joueurs, au Canada, dans les FNB. Il me proposait, entre autres, leurs portefeuilles composés de leurs FNB. Ils sont classés 3 ou 4 étoiles par Morningstar.

Excel gestion privée ne fait pas affaires avec toutes les firmes du tableau, mais avec la plupart. Je ne fais affaires qu’avec 6 compagnies, pour des raisons pratiques. Si un représentant veut me convaincre, il doit me proposer un panier qui remplace les fonds d’une autre compagnie, dans les mêmes catégories. Et ses fonds doivent me donner de meilleurs rendements ou une diminution du risque ou, préférablement, les deux.

Maintenant, on doit faire attention. Un de mes amis, conseiller, maintenant à la retraite disait : « Toute compagnie a au moins 10% de bons fonds et 10% de mauvais fonds. » Traduction libre : vous avons 4 compagnies qui ont eu plus de 50% de leurs actifs dans des fonds de premier ou deuxième quartile. Vous voulez un fonds, disons, d’actions mondiales à dividendes. Il se peut que votre meilleure option se trouve ailleurs, dans une compagnie qui n’a que très peu de fonds dans les deux premiers quartiles. Il faut prendre le temps de vérifier.

C’est le rôle de votre conseiller. Vous avez mes coordonnées : contactez-moi. Et je ne vends pas des résultats. Je suis là pour vous aider à atteindre vos objectifs avec le moins de risque possible.

 

Billets recommandés
Showing 2 comments
  • Carl BRUNEAU
    Répondre

    Merci pour ces explications Denis. Par ailleurs, j’aime bien ceci : « Et je ne vends pas des résultats. Je suis là pour vous aider à atteindre vos objectifs avec le moins de risque possible. »

    • Denis Poitras
      Répondre

      Merci Carl. Je dirais que ce qui m’excite le plus, c’est d’être le plus platte possible dans la construction et l’évolution des portefeuilles de mes clients.

Laissez un commentaire