PENSER SA RETRAITE… partie 2

 Dans Épargne, Placements

PENSER SA RETRAITE… AVANT (BIEN AVANT), PENDANT… ET PEUT-ÊTRE MÊME APRÈS

Partie 2

Occupons-nous du avant (bien avant).

 

Selon un sondage réalisé pour la Sun Life, 33% des Canadiens ont un régime de retraite à prestations déterminées contre 13% à cotisations déterminées et 8% des REÉR collectifs. Cela se compare désavantageusement à il y a quelques années où les chiffres étaient 50%, 17% et 13%. Vous devez donc de moins en moins compter sur votre employeur pour préparer votre retraite, mais si vous en avez un qui a un fonds de pension ou un REÉR collectif, c’est un bon début. Pour les autres qui ont 5 employés et plus, on verra de plus en plus le RVER. Le V est pour volontaire. Vous devrez donc vous montrer tel et de façon constante si c’est tout ce que vous avez. Si vous n’avez même pas ça, bonne chance.

 

Si on vous regarde dans l’ensemble, pour assurer votre retraite,  vous comptez à 77%  sur un REÉR, à 49% sur un fonds de pension, à 49% sur votre maison, à 49% également sur le CÉLI, à 39% sur vos épargnes non enregistrées, à 6% sur votre entreprise, à 8% sur autre chose et à 4% sur rien du tout.

 

Bien! Mais vous là, vous, où en êtes-vous? Êtes-vous dans le « rien du tout » ou quelque part ailleurs? Voyons 3 points extrêmement importants pour le savoir.

 

Le temps

Si vous n’avez rien du tout, à 20 ans, ce n’est pas si grave, même s’il serait préférable de déjà avoir quelque chose. Pourquoi? La magie des intérêts composés. Si on oublie le taux de rendement (ou des intérêts) pour l’instant, plus on investit longtemps, plus le montant final sera élevé pour un même montant initial et davantage si on investit un montant annuel. Ainsi, quelqu’un qui ne met que 1000$ à 20 ans avec un rendement annuel de 6%, se retrouve à 70 ans avec 18420$ et des gains annuels dépassant 1000$. Celui qui commence à 30 ans a 10286$ et des gains annuels de 584$. Celui qui commence à 40 ans a 5743$ et des gains annuels de 325$. En fait, la règle simple du 72 nous dit que 72 divisé par 6 (le taux de rendement annuel) nous donne 12, le nombre d’années requis pour doubler notre montant.

 

Le taux de rendement

La règle du 72 nous dit donc aussi que plus le taux de rendement est élevé, plus rapidement le montant va grossir. Mais il faut que la tolérance au risque soit élevée car, généralement, plus le rendement est élevé, plus le risque l’est aussi. Quand on connaît mieux le fonctionnement, nos craintes diminuent généralement. Et il faut distinguer la capacité financière de prendre un risque et l’émotion découlant du risque.

 

L’investissement périodique

Un autre élément qui peut nous aider à nous façonner une retraite intéressante, c’est l’investissement périodique. Nous montrions, ci-haut, combien un seul montant pouvait progresser. Ici, nous regardons combien plus vite notre capital peut grossir si nous mettons un montant sur une base régulière (annuelle, mensuelle ou autre). Celui qui met 1000$ par an, au même taux de 6%, se retrouve avec 13972$ après 10 ans, 38993$ après 20 ans et un gain de plus de 2200$, près de 175000$ après 41 ans et un gain de près de 10000$. Après 50 ans, on en est à 307756$ et un gain de 17420$. Je vous laisse imaginer (ou calculer) pour 2000$, 5000$, 10000$ ou 20000$ par an, moins que le maximum permis pour le REÉR.

 

Donc, si on résume :

  1. Le temps est crucial; plus vous avez de temps, moins vous avez besoin d’investir pour atteindre votre objectif. Les intérêts composés (ou leur équivalent) feront le travail.
  2. Le taux de rendement compte; il dépend de votre capacité à prendre des risques et à les supporter. Plus le taux de rendement est élevé, moins vous avez besoin d’investir pour atteindre votre objectif.
  3. Les investissements périodiques requièrent de la discipline et vous mettent sur la bonne voie pour atteindre votre objectif.

Contactez-moi sans attendre pour que nous établissions ensemble le quand, le risque et le combien. Pour établir le combien, nous devrons établir vos objectifs. Pour établir le quand, le risque et le combien, nous devrons regarder les moyens à utiliser et le traitement fiscal propre à chacun. Pour établir le risque, nous devrons regarder la diversification à utiliser dans votre stratégie de retraite. Cela fera l’objet de quelques billets.

Billets recommandés

Laissez un commentaire