VOTRE BILAN

 Dans Consommation, économie

 

QUI VEUT L’INDÉPENDANCE FINANCIÈRE?

DEUXIÈME PARTIE :

VOTRE BILAN OU OÙ EN ÊTES-VOUS?

 

Voici la deuxième partie d’une série de 3 billets portant sur l’indépendance financière : où en êtes-vous? Votre bilan, essentiellement vos avoirs moins vos dettes et leur solde, votre valeur nette, vous met-il en bonne position?

Ce deuxième billet devait, en principe, paraître la semaine suivant le premier, à la fin de février. Au lieu de cela, outre le billet sur la situation des femmes, nous avons été accaparés par la chute de la bourse et la COVID-19. Les deux sont liées et, malgré la meilleure performance en avril depuis 1987, les bourses sont condamnées à rester volatiles et fragiles jusqu’à ce que l’économie reparte et qu’on ait trouvé un vaccin ou un remède. Retournons à nos moutons.

 

VOTRE ACTIF

Essentiellement, votre actif est la valeur monétaire de tous les biens que vous possédez. C’est la colonne de gauche dont l’ordre est du moins durable au plus durable (en Europe, c’est l’inverse). D’abord le capital financier puis votre capital physique.

 

VOTRE PASSIF

Votre passif, ce sont les montants que vous devez. On les trouve dans la partie supérieure de la colonne de droite. L’ordre est similaire : dettes à court, moyen et long terme. Cet ordre devrait aussi refléter, plus ou moins, la durabilité des biens qui les ont engendrés de même que les taux d’intérêts qui y sont liés (en ordre inverse, cette fois). Pour être sûr de prendre les bonnes décisions, vous devriez lister vos dettes.

 

VOTRE VALEUR NETTE

Elle s’obtient en soustrayant votre passif de votre actif. À long terme, vous devriez vouloir y voir un nombre positif, mais il se peut bien qu’actuellement, il soit négatif. Le bilan vous montre l’état de votre situation financière à un moment précis dans le temps. Il est la résultante de vos budgets successifs avec leurs équilibres, leur surplus ou leurs déficits. Vos budgets sont comme un film sans fin alors que votre bilan est un « arrêt sur image », à un certain moment.

Un seul bilan, en soi, a un intérêt plus pour votre banquier qui doit décider s’il va vous prêter et, donc, connaître votre solvabilité, que pour vous. Le bilan va vous devenir un outil financier inappréciable lorsque vous le ferez chaque année et que vous établirez des comparaisons et que vous vous en servirez pour déterminer des cibles à atteindre dans votre planification. Vous verrez aussi dans quelle mesure vous vous rapprochez de vos cibles et quels correctifs apporter.

 

CONCLUSION

En géographie, nous parlions de faire le point (déterminer où nous étions). Dans vos finances personnelles, c’est le bilan. À vous de porter un jugement sur votre « road trip ».

  1. Où en êtes-vous? Satisfait? De quoi? Insatisfait? De quoi?
  2. Que faut-il changer ou améliorer?
  3. Quelles sont les étapes pour arriver aux résultats désirés?
  4. Combien de temps cela prendra-t-il pour chacun?
  5. Quelles actions devrez-vous poser?
  6. Quels en seront les coûts: financiers, dans mes relations, dans mes habitudes, etc…?

Maintenant, il faut prioriser dans tous ces résultats.

  1. Qu’est-ce qui est important, nécessaire?
  2. Qu’est-ce qui serait utile?
  3. Qu’est-ce qui serait le fun?

Si c’est possible, essayez de réaliser tous les numéros 1; sinon, priorisez davantage. Ensuite, s’il vous reste des possibilités passez aux numéros 2, puis aux numéros 3.

En yoga, nous avions un dire que j’avais formulé : « conscience, confiance et constance ». Prenez conscience de votre situation et des changements à faire, allez-y avec confiance, mais aussi avec constance, malgré les écueils.

Et si vous avez besoin d’aide, contactez-moi.

450 774 4584

poitras@cgocable.ca

 

Billets recommandés

Laissez un commentaire